Peut-on ouvrir plusieurs comptes à terme ?

Absolument. C’est même conseillé lorsqu’on souhaite placer une somme importante. Notamment afin de (1) pouvoir gérer sa trésorerie de façon plus granulaire et (2) plus dynamique dans le temps. Étudions ces deux éléments à l’aide d’un exemple simple.

Découper sa trésorerie en blocs sur plusieurs comptes à terme

Imaginons une société disposant d’une trésorerie d’un million d’euros dont elle ne pense pas avoir besoin pendant au moins 1 an. Elle pourrait ouvrir un seul CAT de 12 mois, à un taux d’intérêt de 0,25%. Mais ce schéma présente un premier inconvénient de concentration de montant.

En effet, sur un compte à terme, il n’est pas possible de faire des virements et des retraits, comme sur un compte sur livret classique. Par conséquent, le montant placé sur un compte à terme ne se gère qu’en totalité. Donc si la société rencontre un besoin de liquidités inattendu, même modeste, disons de 100 000 euros, au bout de 6 mois, elle sera obligée de demander la clôture anticipée de l’intégralité du contrat. En cassant le CAT avant son terme, l’entreprise subira donc la pénalité sur la totalité du montant initialement placé, et perdra des intérêts sur 1 million d’euros, alors qu’elle n’avait besoin que du dixième de ce montant. 

Alors que si elle avait ouvert 10 comptes à terme, en plaçant 100 000 euros sur chaque contrat, elle aurait pu demander le remboursement anticipé que sur un des contrats. Laissant les 9 autres courir, et générer des intérêts supérieurs.

Placer sa trésorerie sur plusieurs échéances

Dans notre exemple, la société pense ne pas avoir besoin de son million d’euros pendant au moins un an. Il est donc possible que l’entreprise n’ait pas besoin de sa trésorerie excédentaire à cette échéance. Plutôt que de placer la totalité de la somme sur un ou plusieurs CAT à 12 mois, il peut alors être judicieux de placer une partie de cette somme sur des CAT avec des maturités plus longues, afin de capter des taux d’intérêts plus élevés.

Ainsi, elle pourrait placer 500 000 euros sur 5 CAT à 12 mois (à un taux d’intérêt de 0,25%), 300 000 euros sur 3 CAT à 18 mois (à un taux de 0,30%) et enfin, 200 000 euros sur 2 CAT à 24 mois (à un taux de 0,35%).

Elle pourra ainsi construire son propre échéancier, et choisir les comptes à terme avec les échéances qui lui permettent d’optimiser la gestion de sa trésorerie, en fonction de ses dépenses (et entrées) anticipées.

Toujours besoin d'aide ? Contactez-nous Contactez-nous